• Tori Amos - Crucify

    Méthode uniquement valable dans le monde hors bloggland !
    Ca vaut ce que ça vaut : C'est celle d'Athypio (petit jingle) !

    Quand on me cherche querelle, je n'ai que deux solutions (en fonction du différend, de mon humeur du moment... et de l'importance de ma divine personne sur l'assemblée présente).

    La première (entre gens civilisés et que notre fiel reste courtois) :

    Ce qui est dit est faux et je me vexe par tant de fourberie de tous ces impies ... Mais quelque part, je m'en fous, y croient ceux qui veulent... ça élaguera l'arbre de l'amitié des prétendus amis. Au feu, les judas !

    Ce qui est dit est vrai... Et souvent en dessous de la vérité. Donc je m'en fous ! Au pire, j'en rajouterai pour prouver aux hérétiques que ma vile personne est encore plus abjecte bien au-delà de leurs imaginations. Le seul ennui, c'est que j'ai que j'ai tendance à en faire de trop et que mes fidèles ne savent plus quoi penser de leur idole (ok, j'avoue... j'exagère un peu).

    La seconde (entre hommes tout simplement, càd gros crétins machos) :

    Je mets en garde par des phrases toutes préparées qui me font mourir de rire (et ici, je plaisante pas... je rigole vraiment, ce qui a le don d'énerver encore plus la personne en face).
    - Je te tends ma joue droite. On me l'a enseigné au catéchisme. Apposes-y, de tes doux lèvres, un bisou...bisou bisous.

    Si cela ne l'amuse pas... J'ai donc décroché un gros crétin macho sans humour.
    - Attention, on récolte ceux qui s'aiment le vent... Moi je t'aime. Et toi, tu t'aimes ?
    Là, il me confirmera qu'il n'a vraiment pas d'humour, qu'il est stupide (car il n'a pas compris la phrase). Parfois, il arrive que le monsieur soit homophobe et  il aura tendance à me prévenir... en cas de bagarre (puérile), cela soulagera ma conscience de savoir que j'ai un gros con qui me lave le visage à coup de poing. Oui, car une bagarre, c'est un lâche contre un masochiste... et je ne suis pas un lâche !

    Ici vient l'ultime prévention... parce qu'il est souvent très énervé. Alors je lui laisse le loisir de s'exprimer le premier et de ne pas freiner ses ardeurs ni même sa créativité combative.
    - Œil pour yeux, dent pour mâchoire ! Mon ami, te voilà, prévenu.

    A prendre au premier degré, même pas au-delà.


    28 commentaires
  • Lenny Kravitz - Are you gonna go my way

    Samedi matin à 14h00 (oui, 14h00 c'est le matin du moins après un vendredi abusif...), sonnerie du téléphone. Numéro affiché : Papa GSM Bljk !
    Du fond de la couette : - A'o ! 'alut papa ! 'a 'a ?
    Ton enjoué : - Salut Fiston, Ca va ! On est en Belgique ! Nous arrivons dans quinze minutes !
    (Ne comprenant pas pourquoi ils m'appellent pour m'annoncer leur arrivé en Belgique. Après tout ce n'est pas chez moi qu'ils logent).
    - 'ès bien ! Tu emb'a'eras I. et B. (non pas ebay) de ma part ! 'alut ! (Retourne faire dodo moi).
    - Je ne t'entends pas très bien ! Mais on arrive à Bruxelles dans quinze minutes !
    - Quoi ? Quoi ? (speed réveille !). Ok-a-tout-de-suite !
    Je lui raccroche au nez, Allume la machine à douche et file sous le café ! Vous rectifierez par vous-même ! Non, ne rectifiez rien... J'ai dû utiliser plus d'eau pour faire mon café que sous la douche. Et sous la douche est fort dire ! J'ai dû traverser la douche ffffiiiuuut !!! Me laver et re-ffffiiiuuut me rincer ! Au passage avez-vous remarqué l'onomatopée adéquate ? Je fais bien le ffffiiiuuut, non ? Licencié en onomatopologie, des études pas si vaines que ça finalement !

    Mon père arrive seul !?
    - Ben où est maman ? Assassin, Tu l'as enterré où ?
    - A la clinique !
    - ... ?
    -Chirurgie esthétique !
    - Oh ! Tu m'en diras tant !
    - On y va ? ...lui acheter un petit cadeau !
    A savoir : Un matin après que les plombs aient sautés durant la nuit, ma mère pressée et agacée de ne pas trouver l'heure ni sur le micro-onde, ni sur la vidéo, ni à son poignée (oubli ?)... jura (fort rare) et nous damna tous à l'enfer selon Kronos. Quelques jours après cela, ce fût la fête des mères ! Mon père eut la brillante idée de lui offrir une montre (qu'elle a déjà ceci dit)... mais il eu cette idée à plusieurs reprises. Ce qui fit : Elle reçut une montre élégante et raffiné de chez un bijoutier (dont je tairai le nom), une montre pour le quotidien, une horloge murale pour la cuisine, une minuterie pour la cuisine, et cætera. Ma sœur et moi, on était hilare et ma mère amusé par la distraction paternel !
    Depuis ce jour, elle nous demanda de ne plus laisser mon père faire les courses tout seul... Sinon, c'est lui qui nous offrirait nos anniversaires ! On céda au chantage immédiatement !

    Boutique faisant, on est dans un magasin informatique...Mon père voulu sortir mais la voie est obstruée par deux jeunes (18ans approximativement). La sortie est un couloir où se trouve un panneau publicitaire (avec des prospectus que ces jeunes gens sont en train de feuilleter) Un des deux, le plus petit, fait signe à son compère, qu'il y a des gens qui veulent sortir.
    - Rien à fouttre ! Ils z'ont qu'à attendre !
    Mon père, fait mine de rien, s'excuse et leur demande s'il peut passer !
    Le grand le regarde, le toise et le nie. Derrière moi, une sorte de king-kong humain avec sa petite copine me colle légèrement... derrière eux un autre couple. Mon père tente de se glisser entre le jeune et le mur... Mais il n'y a pas de place et bouscule le grand (pas king-kong, le jeune) qui pousse violement mon père sur moi et hop... effet domino, je tombe à la renverse, rattrapé par king-kong. Je m'excuse... mais king-kong est, malgré sa carrure, un être humain. Puis le grand gaillard ose le ton sur mon père :
    - Oh, putain ! Ca va aller le vieux ! T'sais pas attendre ! Bon, reculer que je vous laisse sortir.
    Je demande à mon père si ça va ? Ca va, il n'a pas eu mal ! Là, je bouillonne. Son copain (le petit) est gêné et s'excuse du regard auprès de nous. Bref, tout le monde (6 personnes) recule dans le magasin pour que cet abruti daigne nous laisser sortir. Puis, il se place devant le passage de sorte qu'on doive passer de profil (à la manière des sorteurs, carrure déployée et regard de tueur... tu me bouscules, je te cogne).
    Mon père s'exécute et sors. C'est mon tour. (Je me frotte les mains) A comportement primaire, réaction primate !
    Je passe devant lui ; au passage je l'agrippe, le maintient fermement et l'entraîne avec moi dehors. Il est déstabilisé... essaye de se dégager... y parvient mais laisse sa veste entre mes mains !
    Une fois dehors, Ducon la menace me demande de lui rendre sa veste. Je fis mine de découvrir que je l'avais pris malgré moi.
    - Oh, veuillez, je vous prie, accepter mes excuses jeune homme. Je n'ai vraiment pas fait exprès. Tenez !
    Et fort provocateur (même totalement merdeux), je la lance à l'opposé et elle atterrit par terre. Ce qui amusa les gens autours de nous, même son ami (c'est dire). Non mais pauvre type, je t'y reprendrai à bousculer mon père ! Enfoiré !


    6 commentaires
  • Le texte ci-dessous n'est pas de moi... mais d'un de mes amis qui l'a posté sur son forum privé (je ne lui ai pas demandé l'autorisation du pillage copier-coller, Sorry P.).
    Précision: L'ami en  question est administrateur réseau de l'armée Belge, sans en dire plus, ni où ? Pour ma propre sécurité... ;-)  Donc en matière de sûreté informatique ; gageons qu'on peut lui faire confiance.

    [texte effacé, délai écoulé]


    22 commentaires
  • # Quel film avez-vous vu le plus souvent ?
    Brazil de Terry Gilliam ou Lucia Y El sexo de Julio Medem

    # Quelle film voudriez-vous vivre ?
    Dans Brooklyn Boogie de Wayne Wang & Paul Auster
    Et dans Coffee and cigarettes de Jim Jarmusch

    # Dans quels films ou personnages vous retrouvez-vous ?
    One Flew Over the Cuckoo's Nest (vol au-dessu d'un nid de coucou) de Milos Forman

    # Quel est pour vous la plus belle performance d'un acteur ?
    Orson Welles dans son immuable Citizen Kane
    Steve Buscemi dans tous ces films (alimentaires ou artistiques; il est la quintessence de ce métier)
    Ben Kingsley dans Gandhi de Richard Attenborough (un mimétisme jamais égalé, il sera et restera le "mahatma")

    # Et d'une actrice ?
    Judith Vittet dans La cité des enfants perdus de Caro & Jeunet
    Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's (diamants sur canapé) de Blake Edwards

    Paz Vega dans Lucia Y El sexo de Julio Medem
    Linda Fiorentino, Gina Gershon (Bound de Andy et Larry Wachowski, à voir)  et Marisa Tomei sont des actrices qui ont du potentiels mais qui sont mal exploitées par Hollywood.

    # Quel est le plus beau film que vous ayez vu ?
    L'Uomo delle stelle (Marchand de reves) de Giuseppe Tornatore

    # La scène qui vous emmène ailleurs à chaque vison ?
    Suzhou River  (Suzhou He) de Lou Ye
    Arizona Dream de Emir Kusturica
    (pas une scène particulière)

    # Le film le plus triste que vous ayez vu ?
    ..? (Les films sur les camps de concentration...)

    # Et le plus drôle ?
    Bernie D'Albert Dupontel ex aequo avec La Cité de la peur de Alain Berberian

    # Le plus choquant ?
    Salo O le 120 giornate di Sodoma (le traduire et c'est déjà choquant ;) du remarquable Pier Paolo Pasolini

    # Le plus con ?
    La liste est sûrement longue et j'ai tout fait pour les oublier

    # Le plus nul ?
    Même chose ici

    # Le plus fou ?
    Pi de Darren Aronofsky
    Mulholland Drive de David Lynch
    Naked Lunch (festin nu) de David Cronenberg

    # Le plus violent ?
    Class of 84 (class84) de Mark L. Lester (à l'époque!!)
    Bad Lieutenant d'Abel Ferrara (un univers qui s'insinue dans une certaine violence)

    # Le film avec le plus de suspense ?
    L.A. Confidential de Curtis Hanson (un peu au hasard là)

    # La meilleure comédie musicale ?
    My fair Lady de George Cukor...mais c'est plus pour Audrey Hepburn! (Bien que je l'a préfère dans Breakfast at Tiffany's)

    # Le meilleur western ?
    ..?  Once upon a time in the West (Il était une fois dans l'Ouest) de Sergio Leone

    # Le meilleur film d'horreur ?
    Audition de Miike Takashi... le reste ca me fait plutôt rire que peur!

    # Le meilleur film documentaire
    Un specialiste, portrait d'un criminel ordinaire de Eyal Sivan (c'est le procès du criminel nazi Adolf Eichmann)
    War photographer de Christian Frei (portrait de James Nachtey, photographe de guerre)
    The fog of war de Errol Morris (Robert S. McNamara fait le bilan de sa vie)

    # La scène la plus hallucinante ?
    Fear and Loathing in Las Vegas</place /></city /> (Las Vegas Parano) de Terry Gilliam. Johnny Depp et ces hallucinations sur les chauves souris, sur les lézards.    :-)

    # La scène la plus romantique ?
    Edward scissorhands de Tim Burton?
    Ou plutôt Paris, Texas de Wim Wenders lorsque Travis telephone à Jane séparé par le miroir du peep-show "I knew these people..."
    Leaving Las vegas de Mike Figgis.

    # La meilleure course poursuite ?
    ..?

    # De quel film faites-vous souvent la promo ?
    Brazil de Terry Gilliam, Citizen Kane d'Orson Welles et Pleasantville de  Gary Ross

    # Votre réplique préférée ?
    Dans Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau... mais y a trop!
    La cité de la peur (Alain Berberian) et le C'est arrivé près de chez vous de Remy Belvaux & Andre Bonzel.

    # Quelle est votre bande originale préférée ?
    Lucia Y El Sexo de Alberto Iglesias, toutes celles de Angelo Badalamenti, Philip Glass et certaines de Danny Elfman.
    L'extraordinaire BO que Neil Young à concocter pour le Dead man de Jim Jarmush!

    # Votre plus grande déception ?
    Blair witch project de ???

    # La meilleure surprise ?
    La vita e Bella de Roberto Benigni (je savaDs vraiment pas ce qu'on allait voir)

    # Votre plus lointain souvenir de film ?
    Pff!!  E.T. the extra-terrestrial de Steven Spielberg! (j'avais 6 ans)

    # Le film qui marqua votre enfance ?
    Les Goonies de Richard Donner (1985)
    Gremlins de Joe Dante (1984)
    L' Histoire sans fin de Wolfgang Petersen (1984)
    Le Secret de la pyramide (Young Sherlock Holmes) de Barry Levinson (1985)
    La Folle Histoire de l'espace de Mel Brooks (1987)
    Sacré Graal et le sens de la vie des Monty Python et Pink Floyd the wall d'Alan Parker (merci papa pour les trois)
    Et alors un film de cap et d'épée avec "Princesse Bird et l"homme à 6 doigts"... si quelqu'un se souvient du titre?

    Premier émoi avec 9 semaines 1/2 de Adrian Lyne (1986)

    # Quel film rêvez-vous de voir ?
    ... liste trop longue!
    Charlie and the chocolate factory de Tim Burton (13-07-2005)
    Et Le Procès (The trial) de Orson Welles.

    # Le plus beau titre ?
    Chocolat de Lasse Hallström ;-)

    # Quel est pour vous le film parfait ?
    ..? A méditer...? Mmm! Brazil et Citizen Kane... !?


    26 commentaires
  • The Pixies : Lovely day (sur trompe le monde LP)

    Conversation ce matin entre un ami et moi :
    -Athypio, tiens ! C'est l'unique exemplaire du master du tout nouvel album des Pixies. Ecoute-le, tu seras surpris : Il y a un duo avec Bowie, un avec Trent Reznor (NIN) et une participation d'Aphex Twin.
    - Mais non ? Tu rigoles ?
    - Ils ont tenu eux même à ce que tu sois le premier à l'écouter !
    Je rendre directement chez moi ! Je le mets dans le lecteur...
    Tu ut tu ut tu ut ... Noooon, il est griffé ou quoi ? Tu ut tu ut tutu...J'ouvre un œil.

    6.55 ! Foutu réveil !...


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique