• Auto critique et ego pression?

    Mylo - Drop The Pressure

    Avant, j'avais des photographes dont j'admirais le travail (Newton et Sieff en tête). Aujourd'hui, mes héros sont décédés.
    Avant, je rêvais de mode, de pub (de drogue et de filles faciles aussi. Hahahaaa ! ). Aujourd'hui, je parviens à m'introduire par la petite porte...
    Avant, j'ignorais que Newton, par exemple, avait attendu ses 55 ans avant de monter son expo solo et 57 ans avant de collaborer avec Vogue.
    Aujourd'hui, j'attends mes 55 ans pour me réveiller à l'instar du protagoniste du "Désert des Tartares"  de Dino Buzzati...

    J'essaye pourtant de rester humble vis-à-vis de mon travail. Mais je remarque que je laisse de coté le "noir & blanc" car j'anticipe la photo "N&B"... je vois le résultat simultanément que la lumière agresse la péloche à l'ouverture du rideau. J'ai été formé pour... trop bien formé !
    Maintenant, le beau du "N&B" me lasse... Je n'y vois plus aucun défi... Ca plait ; et trop vite !
    Avant, j'avais les cheveux longs et me disjonctais le cerveau à la recherche de ma connerie... ego trip de l'artiste maudit et incompris (pathétique adolescence). Maintenant, je suis devenu nihiliste vis-à-vis de l'Art... et je m'enfoutiste par rapport à l'absolue perfection (inaccessible) d'une image (et paradoxalement, je cherche toujours à l'atteindre)... J'ai bien envie de me tabasser par moment !

    Je regard mon book, trop disparate... J'ai envie de tout détruire, tout brûler et surtout tout oublier. Repartir à zéro, avec un regard neuf... moins blasé et moins arrogant ! Et ne plus avoir ce background photographique qui fait ma fierté sur un CV mais qui pèse lourdement sur mon travail. Je n'ignore pas la prétention de ces phrases... mais faut que ça sorte ! Bref, ça me saoule... et faut que je régurgite tout ! Une pause s'impose ?

    Mais j'ai encore des projets en cours... et j'y travaille mal mais j'y travaille ! Faut que je replace tout cela... Je m'embrouille, ça m'énerve !
    Qu'une nuit, il y a un mois, et elle me manque...
    Je sors !


  • Commentaires

    1
    heaven
    Mardi 24 Mai 2005 à 11:32
    ca fait du bien
    de te lire un peu, tiens je vais t'ecrire je crois...
    2
    LC
    Mardi 24 Mai 2005 à 11:34
    dit
    que les autodafés ça résoud rien et ça calme pas non plus :)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    ATHצРأO
    Mardi 24 Mai 2005 à 11:35
    :-)
    Bon je sors!... car c'est toujours le même MP3 en boucle qui tourne depuis l'écriture de ce texte... et ca commence à sérieusement me taper sur les nerfs! Oui, j'oublie la fonction stop par moment :)) On se refait pas! :p (ha!, ben voila ca repart pour un tour) lol
    4
    Baba
    Mercredi 25 Mai 2005 à 16:55
    ...
    Viens faire un calin :)
    5
    Vendredi 14 Juillet 2006 à 16:30
    blazé si jeune?
    C'est dingue comme je me retrouve dans tes phrases. Je viens de terminer mes études ... enfin il y a déjà 1 an maintenant. Je cherche du boulot. Je cherche et pourtant je crains le jour où l'on m'offrira une place où je risque finalement de ne pas (plus?) m'épanouïr. Je vois qu'il n'y a aucunes limites à la connaissance (surtout dans ce domaine) et pourtant je voudrais tellement les atteindre (ou au moins une). Un monde ou les challenges pourraient pleuvoir à cordes, j'ai longuement cru qu'Albert E. disait faut: "Imagination is more important than Knowledge" (L'imagination est plus importante que la connaissance). Mais je sais pertinemment qu'il a raison! Pourtant je m'obstine à ne pas changer de voie... Un break oui, mais de combien de temps? Mon petit doigt me dit que même une année ne suffira pas. Est-ce ça le "no way back"?(point de non retour)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :