• Course de noël avec le père (?)

    Lenny Kravitz - Are you gonna go my way

    Samedi matin à 14h00 (oui, 14h00 c'est le matin du moins après un vendredi abusif...), sonnerie du téléphone. Numéro affiché : Papa GSM Bljk !
    Du fond de la couette : - A'o ! 'alut papa ! 'a 'a ?
    Ton enjoué : - Salut Fiston, Ca va ! On est en Belgique ! Nous arrivons dans quinze minutes !
    (Ne comprenant pas pourquoi ils m'appellent pour m'annoncer leur arrivé en Belgique. Après tout ce n'est pas chez moi qu'ils logent).
    - 'ès bien ! Tu emb'a'eras I. et B. (non pas ebay) de ma part ! 'alut ! (Retourne faire dodo moi).
    - Je ne t'entends pas très bien ! Mais on arrive à Bruxelles dans quinze minutes !
    - Quoi ? Quoi ? (speed réveille !). Ok-a-tout-de-suite !
    Je lui raccroche au nez, Allume la machine à douche et file sous le café ! Vous rectifierez par vous-même ! Non, ne rectifiez rien... J'ai dû utiliser plus d'eau pour faire mon café que sous la douche. Et sous la douche est fort dire ! J'ai dû traverser la douche ffffiiiuuut !!! Me laver et re-ffffiiiuuut me rincer ! Au passage avez-vous remarqué l'onomatopée adéquate ? Je fais bien le ffffiiiuuut, non ? Licencié en onomatopologie, des études pas si vaines que ça finalement !

    Mon père arrive seul !?
    - Ben où est maman ? Assassin, Tu l'as enterré où ?
    - A la clinique !
    - ... ?
    -Chirurgie esthétique !
    - Oh ! Tu m'en diras tant !
    - On y va ? ...lui acheter un petit cadeau !
    A savoir : Un matin après que les plombs aient sautés durant la nuit, ma mère pressée et agacée de ne pas trouver l'heure ni sur le micro-onde, ni sur la vidéo, ni à son poignée (oubli ?)... jura (fort rare) et nous damna tous à l'enfer selon Kronos. Quelques jours après cela, ce fût la fête des mères ! Mon père eut la brillante idée de lui offrir une montre (qu'elle a déjà ceci dit)... mais il eu cette idée à plusieurs reprises. Ce qui fit : Elle reçut une montre élégante et raffiné de chez un bijoutier (dont je tairai le nom), une montre pour le quotidien, une horloge murale pour la cuisine, une minuterie pour la cuisine, et cætera. Ma sœur et moi, on était hilare et ma mère amusé par la distraction paternel !
    Depuis ce jour, elle nous demanda de ne plus laisser mon père faire les courses tout seul... Sinon, c'est lui qui nous offrirait nos anniversaires ! On céda au chantage immédiatement !

    Boutique faisant, on est dans un magasin informatique...Mon père voulu sortir mais la voie est obstruée par deux jeunes (18ans approximativement). La sortie est un couloir où se trouve un panneau publicitaire (avec des prospectus que ces jeunes gens sont en train de feuilleter) Un des deux, le plus petit, fait signe à son compère, qu'il y a des gens qui veulent sortir.
    - Rien à fouttre ! Ils z'ont qu'à attendre !
    Mon père, fait mine de rien, s'excuse et leur demande s'il peut passer !
    Le grand le regarde, le toise et le nie. Derrière moi, une sorte de king-kong humain avec sa petite copine me colle légèrement... derrière eux un autre couple. Mon père tente de se glisser entre le jeune et le mur... Mais il n'y a pas de place et bouscule le grand (pas king-kong, le jeune) qui pousse violement mon père sur moi et hop... effet domino, je tombe à la renverse, rattrapé par king-kong. Je m'excuse... mais king-kong est, malgré sa carrure, un être humain. Puis le grand gaillard ose le ton sur mon père :
    - Oh, putain ! Ca va aller le vieux ! T'sais pas attendre ! Bon, reculer que je vous laisse sortir.
    Je demande à mon père si ça va ? Ca va, il n'a pas eu mal ! Là, je bouillonne. Son copain (le petit) est gêné et s'excuse du regard auprès de nous. Bref, tout le monde (6 personnes) recule dans le magasin pour que cet abruti daigne nous laisser sortir. Puis, il se place devant le passage de sorte qu'on doive passer de profil (à la manière des sorteurs, carrure déployée et regard de tueur... tu me bouscules, je te cogne).
    Mon père s'exécute et sors. C'est mon tour. (Je me frotte les mains) A comportement primaire, réaction primate !
    Je passe devant lui ; au passage je l'agrippe, le maintient fermement et l'entraîne avec moi dehors. Il est déstabilisé... essaye de se dégager... y parvient mais laisse sa veste entre mes mains !
    Une fois dehors, Ducon la menace me demande de lui rendre sa veste. Je fis mine de découvrir que je l'avais pris malgré moi.
    - Oh, veuillez, je vous prie, accepter mes excuses jeune homme. Je n'ai vraiment pas fait exprès. Tenez !
    Et fort provocateur (même totalement merdeux), je la lance à l'opposé et elle atterrit par terre. Ce qui amusa les gens autours de nous, même son ami (c'est dire). Non mais pauvre type, je t'y reprendrai à bousculer mon père ! Enfoiré !


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Décembre 2004 à 13:38
    ah,
    tu me ferais presque regretter les joies du shopping!
    2
    ATHצРأO Atypique Ath
    Lundi 13 Décembre 2004 à 15:32
    La pub! Ok preneur!
    DVD à bon prix Venez comparer les prix des DVD chez + de 10 marchands belges ! Mahatma Gandhi Biography shows his spiritual side rare pictures, quotes, study guide
    3
    AlChY
    Lundi 13 Décembre 2004 à 17:28
    J'adore ce que tu écris...
    ...et la façon dont tu le fais !
    4
    ATHצРأO Atypique Ath
    Lundi 13 Décembre 2004 à 17:31
    ALCHY
    moi aussi... alors tu ne pars pas!!!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Khalya
    Lundi 13 Décembre 2004 à 20:49
    Yesssssss !!!
    Trop fort Athy!! Je te jure que si j'avais été dans l'assistance j'aurai réagi devant ce jeun con et j'aurai applaudi!! T'as raison! On ne touche pas à nos parents! Nan mais! Bisous au Héros! ;D
    6
    maîtresse
    Mercredi 15 Décembre 2004 à 15:56
    mmmmm
    quel homme!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :