• Danse avec les skins

    Billie Holiday - Strange Fruit (Tricky remix) (sur l'album Verve Remixed)
    Bob Marley - Could You Be Loved
    Bjork - All Is Full of Love (in Love with Funkstorung Remix)

    Pas d'inquiétude : le titre de ce post présage le pire. Mais c'est mal connaître Athypio et son charisme (qui me dépasse parfois).
    Samedi soir, on a fêté les trente ans d'un ami... avec tous les excès que je nous connais ! Puis lumineuses idées, on décide d'aller à une soirée dans les environs de Tienen (Tirlemont en bon français). Techno à outrance, mort allumé, je danse.  Mes amis s'éparpillent dans la salle.
    A un moment donné, Philippe (assistant n°2, qui était là, lui aussi) voit débarquer à la soirée cinq skinheads ; dont un qu'il a connu à l'école durant son adolescence... Et la dernière fois qu'il a vu ce mec et ses acolytes en soirée, c'était pour se précipiter sur le seul maghrébin dans la salle et l'éclater en morceau... Il ne pouvait me prévenir, j'étais trop loin et trop de monde entre nous... alors il rassembla les autres en jetant un œil sur son petit indien et l'autre sur les skinheads (strabisme divergent au départ !?) ...

    Les yeux mi-clos, je bouge comme un fou sans regarder autours de moi. Mais je sentis mon espace de danse se réduire petit à petit ; alors que paradoxalement les gens reculaient... Par inadvertance ou par inadverdance (ok, je sors), dans un de mes pas égarés, je marche sur le pied d'un des mecs à coté de moi...  Pas grave ! Sans trop faire attention, je lui fais signe que je m'excuse, et après un petit sourire de ma part, je repars dans mes pas encore plus déments que jamais ! Mais le cercle se ressert... Alors bon, je suis obligé de freiner mes ardeurs chorégraphiques... je pivote un peu et vois une paire de pecto gonflé à l'anabolisant et sueurs fitnessiennes... et sur ce torse qui aurait fait craqué plus d'une jeune fille : un superbe tatouage du portrait Adolf Hitler. Et là, ne me demandez pas ce qui m'a pris (ou plutôt ce que j'ai pris) ? Je regarde l'homme, pur et fier de l'être, droit dans les yeux, lui offre mon plus grand sourire (et sincère)... et lui dit en anglais (je sais, je suis con) que je ne comprenais pas l'intérêt à vouloir aborder des signes ostentatoires tel que ceux sur son bras... Il me répond (je ne sais plus trop quoi...).

    Puis, de fil en aiguille, je lui demande de sortir car je ne comprends rien ! Et à propos de Phil (fil en aiguille, Phil... l'art de la transition ne s'improvise pas, 2 ans de cours du soir à mon actif quand même)... Il me voit sortir avec 3 des skins. Il trouille comme un fou en pensant que son Athypio est mort allumé et a décidé de se débarrasser tout seul de la peste brune ! Mon petit groupe d'amis sort précipitamment, paré à appeler les flics l'ambulance et à damner tous les saints car ils n'ont pas de batte de baseball ou autres tronçonneuses de poche, et constate que leur enc_lé d'indien chéri est en grande conversation (ode à la différence et à la diversité culturelle) avec 3 des fachos activistes de Leuven (Louvain in frans) ! Que cet enfoiré d'Athypio réussit même à leur faire parler en français !
    Et j'avoue que je compris seulement à la vue de leurs visages que je réalisai mon inconscience : Etais-je le treizième sur la liste des étrangers tabassés ce soir et que par superstition, ils m'ont épargné ? Ou que mes pas de danse les ont fort impressionné ? A moins qu'ils ont remarqué le seul cheveu blanc sur mon petit crâne et qu'ils ont fait un heureux amalgame ?
    Bref, la conversation ne fût pas intéressante pour un sou... mais toutefois, je pu m'exprimer et discuter avec des skinheads (chose rare dans ma vie et je n'ai jamais compris pourquoi...).


  • Commentaires

    1
    Aenea
    Mardi 8 Mars 2005 à 16:42
    ?
    c'est la fête le samedi soir! c'est la musique qui fait perdre la tête?
    2
    Lledelwin
    Mercredi 9 Mars 2005 à 09:51
    bah
    Ils avaient peut-être plus faim... Sinon, moi aussi je me suis heurté à un grand chien (noir) suportant pas le (les ?) noirs. Et son maitre mort torché supportant pas les gonzesses. Toujours sympa, quand on est deux filles deux mec, et tous vétus de noirs ou assimilé (vert sombre à 5 heures du mat') (c la couleur de mon manteau, hein, pas de ma peau... bande de p'tits marrant)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :