• Conversation entre mon assistant et moi... au sujet de cette image !


    [censure]


    7 commentaires
  • Voici ses travaux sur elle-même ou sur d'autres...

    Bonne soirée !


    6 commentaires
  • Non, que j'ai envie de me dévoiler plus que nécessaire... Mais j'ai envie de rendre hommage à mon équipe. Mettez cela sur le compte de l'euphorie de 2005.

    Ma maquilleuse : Une fille irréprochable. Il existe entre nous une harmonie... on a pas besoin de parler pour se comprendre. Une fille simple. Et surtout une qualité de travail. Une originalité. Le véritable moteur de cette équipe que je me suis constitué. De plus, elle connaît l'image. Elle comprend l'image. Elle s'adapte et adapte son travail sur mes grains de folies. Elle peut tout faire (qui a dit même le café ?). Elle a un background dans son travail fort impressionnant, d'où il en résulte son talent. Je n'ai que louange sur elle mais je vous assure que je ne sais pas ce que je ferai sans elle. Parfois, dû à des impératives, je fais appel à une autre maquilleuse très compétente mais pas aussi originale. Eventuellement, je montrerai un peu de son travail (body painting, etc.).

    Dithyrambique ? Oui, mais ne lui dite jamais...


    5 commentaires
  • [Photo a rejoint le mouvement de grêve, ne reviendra que si Athypio améliore la qualité de son blog]

    Mon assistant : Un garçon... [censure]

    Oui, ça m'amuse aussi. Mais il est bon assistant... disons, qu'il s'efface habilement et se fait précieux quand j'ai besoin de lui.

    Je m'explique. Quand j'arrive à une session (avec 1 à 2 heures de retard comme convenu... un artiste se doit de négliger le temps qui passe...quoi ? Non, rien !), je suis très nerveux, voir anxieux. Je pense toujours que je ne serai pas... Pfff, je ne sais pas ! J'ai peur de faillir à mon devoir, que sais-je ? Bref. Généralement, je commence par voir si tout est en place comme je l'ai demandé au téléphone (j'arrive en retard, n'oubliez pas)... Là, je règle deux ou trois problèmes techniques (éclairage). Et je laisse mon assistant travailler pendant que je fais le crétin avec ma maquilleuse. [censure]. Ensuite, vient la pause maquillage (et cigarettes, par paires ; que mes jeunes lecteurs éteignent cette sucette à cancer qui leur donne une haleine fétide et un sourire kaki). Ma maquilleuse profite pour montrer mon book au modèle. Du coup son regard change sur le petit sauvageon que je suis. Puis, je reprends la séance. Le modèle se lâche et moi, je suis à fond dedans...

    La grosse différence entre lui et moi : c'est qu'il aborde la photo en tant que photographe professionnel où tout lui est acquis car le diplôme prouve sa compétence ; et moi, je l'aborde comme un amateur qui s'enfout de tout mais qui compensera ses faiblesses par ses idées. Je serai pro à titre posthume ! Mais lui est comme cela car il ne cherche pas des clients, du boulot ou même du plaisir sans rémunération. Il ne se bouge pas vraiment pour évoluer. Je vous avoue cela m'arrange. J'aime autant que ce soit moi qui gère.

    [censure]


    1 commentaire
  • [Photo a rejoint le mouvement de grêve, ne reviendra que si Athypio améliore la qualité de son blog]

    Et enfin, moi (le meilleur pour la fin... qui a dit ça ? Personne ? Tant pis alors !) : Passionné par ce que je fais (et il le faut, quand on voit son minerval vider deux mois de job d'étudiant). Idéaliste (tout le monde il est beau et généreux dans la pub, la mode... fais-moi rire, parles-en à ton banquier). Rêveur (Athypio, t'es où là ?). Pragmatique (attendez, je vais tenter d'éclairer avec mon gsm... je te jure, ça va être superbe). Sérieux (Comment ça cher ? Vous avez vu les photos ? Bon, signez !). Rigoureux (le premier qui drague, dehors ! Ou : Non, tu ne verras pas les nus de Valérie! Mais si tu veux voir ceux de Bush junior? ). Gentil (Dehors, j'ai dit !).
    Bon je stop là... ça vaut mieux... nuit blanche qui se termine !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique