• Zen et rester zen

    Akhenaton - Le calme comme essence

    Samedi soir, j'ai été avec un pote à une soirée chez une de ses amies d'école. Arrivé là-bas, il n'y avait qu'un couple présent... Mon pote va aider les filles, tandis que moi, comme la bienséance l'impose, je discute avec le gars. Présentation faite, ils sont à La Cambre : Lui est bruxellois et en 3 design d'architecture, Elle namuroise (qui déteste Namur, les meilleurs ;-) ) en 3 graphisme. Je fais le tour de mes défauts : ancien étudiant en photographie et en infographie à Namur. Sa copine nous rejoint et nous discutons sur l'hostilité namuroise. Avant que je puisse donner mon point de vue, elle explique qu'elle trouve Namur et même la Belgique en générale (excepté Bruxelles) pas ouvert à la différence culturelle si pas carrément xénophobe. Je fronce les sourcils, peu habitué à entendre ce discours dans la bouche d'une belge. Comme mon vécu corrobore avec ses dires, je lui en fait part (parenthèse : selon un sondage paru dans le soir du 14 octobre 2000. La Belgique est le troisième pays le plus "raciste" d'Europe... En première place l'Autriche, en deuxième place la France). Elle m'apprend qu'elle a passé son enfance au Sénégal. Emerveillement, je n'ai pas rencontré beaucoup de personne ayant passé leur enfance en Afrique, hormis des africains, et cette fille  tient un discours conforme au mien. Ce qui vous fait sourire, me rassure. Là-dessus, on discute sur l'Afrique de l'Ouest, sur l'actualité ivoirienne, sur les éventuelles futures tensions sénégalaises... La soirée démarre bien !

    Les autres invités arrivent au compte goutte (quelle expression de m_rde).
    Puis vient les deux enculés.

    Le premier des enculés : C'est le jeune homme bien éduqué qui va prendre le plats de crudité et le présenter à tout le monde... sauf à cette erreur indienne. Il procèdera de la même manière lorsqu'il servira le vin... Ce qui est amusant, c'est de voir l'effort qu'il déploie pour camoufler ces intentions belliqueuses (oui, pour moi, c'est une déclaration de guerre que de laisser mon verre vide). Un moment donné, il n'y a plus d'autre place où s'asseoir qu'à mes cotés, il cherche une échappatoire pour finalement s'asseoir par terre.... à l'indienne ;-). Une fille, magnanime, se pousse sur le divan pour lui laisser une place entre nous et l'invite à se poser à nos côtés. Il me scrute, me dévisage, observe la place... Il panique. Il se rend bien compte que tout le monde le regarde et qu'il a pris trop de temps à réfléchir. Cela renforce le malaise du jeune homme. Puis finalement se lève, se pose en mettant le plus d'espace entre lui et l'autre (moi, en l'occurrence, vous suivez ?). Ce qui dégage un 'aïe' de la jeune fille. Les autres se rendent compte du ridicule de la situation : Un petit indien a de la place pour deux personnes et eux à l'extrémité écrasés l'un sur l'autre. Finalement, la jeune fille se lève et se met à coté de moi, en cordon sanitaire bienfaitrice.
    C'est le genre de comportement qui m'excède. J'ai envie que d'une chose me lever lui faire un groooos baiser sur la bouche et de lui dire : « Ca y est, c'est toi le loup...Nan, na nana naaa. Tu. as. la. pèèèèste...Brune ! ». Autant être aussi puéril et attardé que lui !
    Le deuxième petit cochon... (Ha, non ! C'est l'histoire du loup qui m'a perturbé.).

    Le second enculé donc : Le chef ! C'est le jeune homme qui regarde le monde avec arrogance sûr de sa supériorité car après tout il est dans son pays, lui (ce sont ses termes). Il est très satisfait de sa personne et est le plus malin d'entre nous. Il n' y a aucun doute possible là-dessus. Il commencera la soirée par se moquer de ce bruxellois (cité plus haut), en répétant la fin de chaqu'une de ces phrases de manière interrogative... Ce qui finira par énerver celui-ci qui préfèrera s'éclipser. Ensuite, il s'attaquera au groupe latino qui parle une langue, autre que le français (ce qui est inadmissible). Là-dessus, malin comme un singe, il fera semblant de parler un faux espagnol ridicule. Ce qui amusera son compère qui surenchérit en l'imitant. Les latino s'éclipseront prétextant une soudaine fatigue. Il chassera l'espagnol qui reste de la même sorte (ma foi, on ne change pas un procédé aussi efficace).

    Fragment de conversation entre lui et moi-même :
    - Et toi Jones, tu es donc dans la photo ?
    - ... ? Ha ! Indiana Jones, c'est ça ? Y'avait longtemps celle-là !
    - On est perspicace ce soir, Jones.
    - Ecoute si tu veux, il y a aussi Mowgli ou Gandhi... Certains se sont permis le niakwé, pour le coté asiatique, mais coolie est plus approprié, non ?
    - ...(un peu embarrassé au début mais après souriant)
    - Tant qu'à bien faire, Vas-y direct avec un bon nègre ou moutouf ? Marlouf ? Tchouk aussi ? Je ne vais pas me formaliser sur tes lacunes géographiques ? Et surtout jamais omettre le 'sale' devant le terme choisis...C'est une question d'équilibre et d'esthétisme sonore. C'est important l'esthétisme sonore... on n'y prête jamais assez attention. Tu ne trouves pas ?
    - (sourire)... Qu'est-ce que je te sers à boire ?

    Plus tard...

    -Jones ?
    - Ca suffit maintenant ! (Ton sec)
    - Un grand voyageur comme toi... Ca doit le flatter !
    - Voyageur ? (Je n'avais pas abordé avec lui mon parcours et il n'était pas là au moment de la discussion sur l'Afrique).
    - Tu ne viendras pas me faire croire que tu es né ici ?
    - ... (silence. Aux abrutis, je réponds par le silence. C'est plus éloquent et élégant).
    - Tu n'as jamais pensé retourner... d'où tu viens ?
    Là-dessus, mon pote me prend par le bras et prétexte une certaine fatigue contagieuse pour s'éclipser à notre tour.

    Voilà, charmant, non ? Il y a dix ans d'ici, je me charcutais à cause de ce genre de connard. Aussi abscons que ce soit, maintenant je sais à quel point ce fût vain ! Je pense que la prochaine fois que j'ai le privilège de rencontrer un enculé de cet acabit, je lui éclaterai mon verre à la gueule...
    Un peu marre de trouver des circonstances atténuantes à la connerie. Un peu marre de m'instruire pour rétorquer intelligemment au nom du sens de la réparti et des bonnes manières. Un peu marre de me contenir depuis seize années par peur de nourrir les statistiques de la propagande raciales sur la supposé criminalité ou violence des "étrangers". Un peu marre de toutes les conséquences. J'en ai vraiment marre.
    Un jour, je me lâcherai... Promis !


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:33
    Mon Dieu...
    ... je reste effarée. Je sais bien que cela existe. Je sais bien que ma voisine est surement raciste jusqu'au bout des ongles (plus qu'elle est française, à mon avis). Mais des amis d'amis. Des connaissances. Non. Jamais. Nous avons des amis sénégalais, haitiens, espagnols, chiliens, vietnamiens. Mes enfants grandissent dans un monde coloré et riche. Et j'ose espérer qu'ils seront, plus tard, les premiers à s'insurger devant de tels 'enculés'. Pffff... Je suis atterrée...
    2
    Dulcineia
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:38
    Oh merde...
    Athypio, j'ignorais que tu étais un sale étranger qui vient d'ailleurs et qui ferait bien de retourner de là d'où il vient. Putain de sa race!! J'ai parfois honte d'être blanche. Tambem fui estrangeira antes que o meu pais " de origem " entre na comunidade europeia. Tout se passe bien pour moi, apperemment j'ai la couleur qu'il faut pour éviter les emmerdes, les portugais sont considérés comme des étrangers qui se tiennent bien, et puis comme dit Arno : " Putain putain c'est vachement bien, on est quand-même tous des européens... ", mais par contre les grand-parents gitans, il a fallu que j'attende d'avoir trente ans et de tirer les vers du nez à mon père avant d'en entendre parler. Un secret de famille honteux. D'ailleurs je remarque en général que c'est mieux d'éviter d'en parler pour éviter que les gens ne commencent à surveiller leurs poches ou leur sac.Les grand-parents qu'on m'a pas cachés, par contre, c'est les colons d'Angola, avec leurs boys et nounous à chaque coin de table. Ceux-là c'est des " gens bien ". Et ils me font gerber. Ceux-là me font honte. Bref, Athypio, faudra qu'on fasse une excursion de distribution de baffes un de ces quatre. Et moi aussi, je connais bien Namur, à propos. Mais j'ai fui. Sur une colline ardennaise. Et je pense sans cesse, où que j'aille, à la chanson de Brassens : "les imbéciles heureux qui sont nés quelque part".
    3
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:38
    Outre le fait que...
    votre tirade est presque toute aussi talentueuse que celle du Sieur de Bergerac, je dirai que ce qui vous valorise le mieux en l'occurence... c'est votre silence... (le plus profond des mépris disait mon père), alors non... ne vous lachez pas, les gnomes belliqueux ce sont eux, pas vous... sourire... Je vous félicite Anthony...
    4
    Caliban
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:38
    Euh...
    Z'avez rien contre les polaks j'espere? ;-)
    5
    dantheman
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:48
    quelle misère
    "Stéréotypés jusqu'à la moelle, Ce genre de bâtards devant nous finissent à poil! Alliance d'idées, alliance de cultures, Le métissage est notre force, cette force le futur. Essayons d'ouvrir les yeux à l'humanité avant qu'elle ne meure, Nous sommes d'abord des êtres humains avant d'être une couleur."
    6
    Sélène...
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:55
    Justement si cher Dan...
    Ce n'est pas dans l'animosité (meme dénudante... sourire malicieux) que vous pourvoierez au métissage...
    7
    dantheman
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:57
    ne voyez aucune
    animosité dans ces paroles de chansons trop chère Sélène. Finir à poils, oui, mais dans le calme...
    8
    Lledelwin
    Mardi 7 Décembre 2004 à 14:59
    marrant ça...
    Juste au moment où je quitait une discution poujadiste sur un chan irc consacré aux causes du racisme, etc. Dis y avoir quelque chose dans l'air... Bref. Deux choses :
    1) qu'est-ce qu'ils foutaient là ces deux ploucs, il y avait rien à la télé et ils sont entré par erreur ? 2) la réflexion sur ton lieu d'origine me rappelle un type (rital d'ailleur) qui interpèlle une femme dans une manif de prof en lui disant "que s'ils ont pas de sous, c'est la faute à tout ces étranger qui vienne ici nous prendre notre pain etc." en désignant une jeune fille noire de peau, les cheveux lisses, indienne du sud de l'Inde et manifestement née sous d'autres tropiques... Fille adoptive de la femme prise à parti d'autre part. Tient, une anectode en appelant une autre : me rappelle la fois où je me suis fait regarder bizarrement en entrant à l'épicerie : la cliente m'avais prise pour une étrangère, heureusement détrompée par la vendeuse... Hors, je n'ai pas rencontré souvent de personne ayant la peau plus pâle que moi (moi et le soleil, on est un peu faché) Devant l'énormité de la chose, je m'étais même pas vexé.
    9
    Dulcineia
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:00
    Oups
    Je me suis emportée. J'en tremble. J'ai beaucoup de mal à supporter ce genre de récits.
    10
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:06
    Nous sommes tant à avoir...
    des influences culturelles et ethniques différentes... Caliban polonaises, moi meme ibériques, et vous... ?
    11
    trente ans
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:07
    europe de honte!
    Mort aux cons !
    12
    Lledelwin
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:08
    le racisme ordinaire...
    a cela de profondément désagréable que souvent ce sont des gens que l'on connait qui manifestent, à un moment où l'autre de la conversation, des comportements ou bout de phrases nauséabon.
    13
    Dulcineia
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:09
    comm 14h38...
    on ne peut plus clair.
    14
    Dulcineia
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:26
    Athypio?
    ça va? On t'a noyé?
    15
    Curiosis
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:45
    Sale soirée...
    ..avec des gens bien sales... Une supposition: si tu avais été une sublime indienne, genre Aishwarya Rai par exemple, quel aurait été le comportement de ces 2 bouffons? Auraient-ils cherché à t'éviter, y compris sur le canapé? Idem si tu avais été un joueur de foot de leur équipe préférée, ou encore animateur tv, etc. ? Il me parait évident qu'ils auraient eu un comportement totalement différent, genre toujours jeunes coqs prétentieux mais super lèche-culs au lieu d'afficher leur racisme pathétique...non?
    16
    Curiosis
    Mardi 7 Décembre 2004 à 15:45
    Sale soirée...
    ..avec des gens bien sales... Une supposition: si tu avais été une sublime indienne, genre Aishwarya Rai par exemple, quel aurait été le comportement de ces 2 bouffons? Auraient-ils cherché à t'éviter, y compris sur le canapé? Idem si tu avais été un joueur de foot de leur équipe préférée, ou encore animateur tv, etc. ? Il me parait évident qu'ils auraient eu un comportement totalement différent, genre toujours jeunes coqs prétentieux mais super lèche-culs au lieu d'afficher leur racisme pathétique...non?
    17
    ATHצРأO
    Mardi 7 Décembre 2004 à 16:10
    Athypio le bref retour !
    Selon moi, ces deux crétins ne sont pas "racistes". Ils ont plus un rapport avec la connerie animé par un racisme latent (mais qui ne sert de prétexte à leur bêtise) qu’avec un vrai racisme pur et dur. Ils n’étaient pas invités, ils se sont invités. Et comme, ils sont dans la même classe que notre hôtesse. Elle n’a pas pu leur refuser l’entrée (étant donné que d’autres étudiants étaient là). Des anecdotes sur de vrais racistes… oh j’en ai ! Hélas ! Je les posterai une autre fois… Le seul regret que j’ai sur cette soirée : C’est que ces deux types ont fait fuir tout le monde (un problème d’intégration, sans doute ?)… Et on a pas réagit, par peur de vexer (notre hôtesse, pensant qu’elle les avait invité)… Ca m’a fait penser (toute proportion gardée) à une phrase (dont j’ignore l’auteur… mais merci d’avance à celle ou celui qui s’en souvient) qui disait en substance (et en mieux) ceci : « D’abords, ils sont venus chercher les homosexuels et je n’ai pas bougé. Après, ils sont venus chercher les gitans et je n’ai pas bougé. Ensuite, ils sont pris les juifs et je n’ai pas bougé. Et enfin, ils sont venus me chercher et j’ai regretté que personne n’ait bougé ! » Ceci dit, merci pour votre soutient et encouragement ! Ceci dit… Aishwarya Rai, j’en sais rien mais ma petite sœur (de 26 ans quand même) n’a jamais eu ce genre de confrontation… Ben, elle en a d’autres… des types qui ont la mauvaise idée d’essayer de la violer… Ca a fait quatre mecs à l’hosto au total ! Un jour, je raconterai… le joli énergumène qu’est ma sœur et les gentils dragueurs lourdauds… Ma sœur venge les femmes ! Et tant mieux !
    18
    Lledelwin
    Mardi 7 Décembre 2004 à 16:12
    cette citation...
    si je me souvient bien, a été écrite par un pasteur allemand qui a été déporté
    19
    Lledelwin
    Mardi 7 Décembre 2004 à 16:14
    mouahaha chuis trop forte !
    quand ils sont venu chercher les communistes je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste quand ils sont venu chercher les syndicalistes je n'ai rien dit, je n'étais pas syndicaliste quand ils sont venu chercher les communistes je n'ai rien dit, je n'étais pas communiste quand ils sont venu chercher les juifs je n'ai rien dit, je n'étais pas juif quand ils sont venu chercher les catholiques je n'ai rien dit, je n'étais pas catholique puis ils sont venus me chercher et il ne restait plus personne pour protester (écrit à dachau, attribué à martin niemöller
    20
    ATHצРأO
    Mardi 7 Décembre 2004 à 16:18
    Exact!
    Merci Lledelwin... c'était ca la phrase! J'étais loin du compte... ma mémoire et moi ;-) Je vous laisse. Bises a tous
    21
    Khalya
    Mardi 7 Décembre 2004 à 18:24
    J'ai pas lu tous les comment
    Mais une chose et même deux. Ignore les ou fait l'imbécile en parlant très fort afin que tout le monde comprenne ce qui se passe. C'est ce que je fais. Ils sont toujours désarçonnés par quelqu'un qui les fixent calmement dans les yeux sans rien dire. Quand a la 2e tactique ils prennent la fuite. ;D
    22
    Baba
    Mardi 7 Décembre 2004 à 21:08
    Beurk
    Mais que de drôles de gens tu fréquentes! Quelle horreur! Pauvre Belgique (même si je n'ai pas une once de nationalisme), pourrie par des crétins!
    23
    au théatre ce soir
    Mardi 7 Décembre 2004 à 21:34
    No comment...
    Racisme si ordinaire, hélas! Et que penser de ces supermarchés et hypermarchés et autres boutiques spécialisés, en plein Paris et qui appliquent une discrimination raciale ultra-agressive, ultra-violente, rabaissante, dégradante et humiliante?!
    24
    au théatre ce soir
    Mardi 7 Décembre 2004 à 21:49
    No comment...
    Que penser de ces vigiles exotiques de supermarchés, hypers et autres, qui se comportent comme de vrais kapos et qui sont embauchés comme tels! Eux aussi pratiquent le racisme et la discrimination et avec une violence absolue!
    25
    fang
    Mercredi 8 Décembre 2004 à 21:07
    au moins
    on voit qu'y'a des gens qui reagissent, meme sur des commentaires de bloggs, un parmis d'autres, tu te dis " ouf c'est bon, y'en a qui reflechissent encore, et savent quoi repondre"...courage.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :